*Les chantiers de l'hiver 

Oui, parce que dans la vie, je ne fais pas qu’avoir quarante ans (depuis dix-huit mois) et regretter les collègues écossais. Je ne fais même pas que sortir des livres-disques ! Cet hiver est en réalité placé sous le signe du chantier, du pain sur la planche tous azimuths, pour des réalisations à venir entre l’été prochain et les deux saisons à venir. 


– Si vous vous êtes procuré Les Chants du livre bleu  (et dans le cas contraire, voici une bonne adresse), vous savez qui était Marie-Yvonne Le Flem, alias Maryvonne Mainguy dite « Marivon Vras ». Et si je vous dis que mon chapitre à son sujet n’est qu’un pâle résumé du trésor de pages inédites qu’Anatole Le Braz consacre, sur plus de trente ans, à cette forte personnalité qui fut aussi la plus grande informatrice de Maurice Duhamel pour ses Musiques Bretonnes, vous ne trouverez pas étonnant que je démarre un nouveau travail, cette fois entièrement centré sur elle, son étonnante vie et son répertoire. Première étape : un spectacle déambulatoire qui devrait voir le jour à Port-Blanc à la fin de l’été. [Dernière minute : la création est finalement repoussée en 2017.]. Et en préambule, une nouvelle plongée dans les archives pour réunir toute la matière possible… (Avec un immense merci au Centre de Recherche Bretonne et Celtique de l’Université de Bretagne Ouest, sans la confiance de qui je ne pourrais même pas imaginer ce projet !) 


– Un album en vue ! Avec l’Orchestre Symphonique de Bretagne dirigé par Grant Llewellyn, nous avons enregistré, en janvier, les pièces de Frédérique Lory et Alexandre Damnianovitch qui dialoguaient, il y a un an, avec le Voyage d’Hiver de Schubert. La sortie n’est pas encore imminente, mais ne devrait pas tarder tout de même… 


– Ebrel / Le Buhé / Vassallo (que même moi je commence à appeler « Teir » à mon corps défendant (1)) se retrousse les manches pour un nouveau répertoire, nouveau spectacle et nouveau disque. Nous travaillons cette fois encore tantôt sur nos propres idées, tantôt en collaboration avec la compositrice Frédérique Lory pour aller encore plus loin dans un travail polyphonique, disons, non conventionnel. Le concert aura un sujet que je ne vous révèle pas encore, mais qui me plaît fort… Après une première session de répétitions en février, nous poursuivons par une deuxième semaine de résidence à Nivillac (56) début avril. 


– Bagad Kemper, les retrouvailles ! 16 ans après Azeliz Iza, ma première rencontre avec l’ébouriffante famille du Bagad (qui fut aussi le début de ma collaboration avec Gilles Le Bigot), je suis à nouveau son invitée, aux côtés de Sylvain Girault, Bernard Le Dréau, Tibo Niobé, Erwan Volant, ainsi que du metteur en scène Patrick Ingueneau, pour la création 2016 :  Melezour (miroir), un « retour aux sources » qui n’aura rien d’un retour en arrière et tout d’une déclaration d’amour à la musique bretonne, non sans réfléchir (hé hé hé) à cette drôle de tribu de passionnés qu’est un bagad… Création prévue à l’automne, plus de détails bientôt ! 


– Une autre grande aventure tribale et tripante : le cercle celtique de Douarnenez (lequel, en Douarneniste qui se respecte, ne respecte rien, ou du moins rien d’autre que quelques valeurs essentielles comme la tendresse, l’égalité des humains et deux ou trois choses du même genre) rêvait depuis longtemps d’un spectacle entièrement accompagné au chant. Il se l’offre cette année, en invitant Annie Ebrel, Nolùen Le Buhé, Lors Landat, Christian et Sylvie Rivoalen, Jean-Pierre Quéré, Ifig Flatrès et votre servante. La chorégraphe Cécile Borne, avec qui le cercle a déjà pas mal d’heures de vol – et cela se voit tout de suite à leur souplesse de travail ! –, dirige cet échange chanté et dansé sur le thème de la transmission, qui devrait voir le jour cet été. 





(1) « Teir » est le titre de notre premier album, et j’étais la première à dire qu’il fallait s’en tenir à nos trois noms pour l’appellation du trio. Mais il semble que l’usage soit en train de se prendre petit à petit… A suivre ! 

usu -is ns nsuppsnu© marthe vassallo 2014