The Kerbiquet Wheneverly News

Les vieilles rengaines, tome 2: l’artisse, la souffrance et la déglingue

(J’ai hésité avant de mettre ce courrier en ligne: il est sûrement trop long et donneur-de-leçons. Mais en y repensant je me dis que le sujet me tient à cœur et que, si la forme est bancale, la question initiale en revanche a sûrement sa place ici. Alors voici:)


Jusqu’à présent je raisonnais, naïve petite-bourgeoise, à peu près de la façon suivante: l’alcoolisme, la consommation régulière de drogues ou de médicaments, la maladie mentale, sont des choses préjudiciables à l’être humain, ses organes, ses relations avec son entourage, sa capacité de travail, de réflexion et d’épanouissement, bref sa capacité à vivre heureux et vieux et à contribuer au bonheur d'autrui. …

La boîte dans la boîte dans…


Figure 1842b:



“Kost-ar-c’hoad en fin de mixage.”


Quel que soit le support – quelques centaines de grammes de papier, un rouleau de bande magnétique, aujourd’hui un écran avec de jolies couleurs et plein d’abréviations partout – ça me fait toujours quelque chose de voir le peu de place que finissent par prendre des heures et des heures de questions, des années de cheminement, et dans ce cas précis l’énergie de plusieurs centaines de personnes…


On se concentre…


… et on pense très fort à un parfum de chèvrefeuille:



Lonicera Fragrantissima mon amour.

Quand on vous dit qu’il n’y a pas que la musique dans la vie!


u -is ns nsuppsnu© marthe vassallo 2014