The Kerbiquet Wheneverly News

Entre-deux

Partie ce matin de la gare de Calais-Frethun – oh, pourquoi est-ce toujours quand mon autocensure verbale est affaiblie par la fatigue que je me retrouve dans les endroits qui appellent le calembour comme le miel le grizzly? Partie ce matin de Calais, donc, après un joyeux dimanche à Loon-Plage (festival Het Lindeboom, deuxième fois pour moi, et grand plaisir renouvelé!) avec Annie Ebrel et Nolùen Le Buhé. …

Ils sont parmi nous

Gamine, je détestais les touristes.

C’est vrai, quoi, qui étaient tous ces malotrus qui s’invitaient soudainement dans mon bac à sable? L’école était à peine finie qu’ils se matérialisaient, remplissant les parkings de leurs voitures même pas immatriculées 22, engorgeant les routes, tapissant les plages de leurs draps de bain. A l’époque on reconnaissait le Touriste à ses lunettes de soleil, à ce bronzage sulpicien que les années 80 ont Dieu merci emporté avec elles, à son indifférence complète envers la réalité du pays, à une certaine exigence de consommateur, une façon d’en vouloir pour son argent à laquelle je crois qu’il me déplaisait un peu de voir mon terrain de chasse se plier d’aussi bon gré. …

* «Chansonologie»: date de création annulée…

…avec, c’est le moins qu’on puisse dire, un recul minimal!

Je vous annonçais les semaines passées pour le 16 octobre prochain à Pleubian la création du nouveau spectacle avec Lydia Domancich. J’ai appris courant juin que la date était annulée… ainsi que toute la programmation de la salle pour la saison prochaine! Décision pour le moins abrupte des élus locaux, apparemment surpris de ne pas voir les foules se précipiter en masse – et le bénéfice couler à flot – pour la première saison d’une salle excentrée. …

Pour passer le temps dans les files d’attente

Toi aussi, ami lecteur, essaie-toi au «jeu du CE2»! Le principe est simple: face à un groupe d’inconnus, dans une fête, dans un métro, en poireautant aux caisses, etc., cela consiste à regarder les gens, un par un, et à se demander comment ils pouvaient être à l’école primaire. Sans chercher à ce que ce soit drôle, ni à évaluer quoi que ce soit. Juste imaginer l’enfant.


Le résultat varie suivant l’individu visé: certaines personnes ont l’enfance pratiquement invisible. …

is ns nsuppsnu© marthe vassallo 2014