Biographie

(Photo Charles Vassallo)


Considérée comme une des plus grandes voix de la musique bretonne actuelle, Marthe Vassallo est aussi quelqu'un avec qui il faut s'attendre à tout : un récital de gwerzioù a cappella, un Stabat Mater, une improvisation au fond des bois, une lecture de Jane Austen, un fest-noz, une fantaisie où Tom Waits croisera Rossini…  Et des chansons – en breton, en français, en anglais – dont elle signe les paroles et parfois les musiques. 

Voyageuse et rigoureuse, effaçant les frontières entre interprétation et création, elle apporte à chaque musique l'expérience acquise dans les autres : un goût et une conscience aigue du timbre, du corps, du verbe, du rythme, de l'oral et de l'écrit, du savant et du populaire. Et avant tout une joie tantôt grave, tantôt goguenarde, simplement d'être là, de chanter, de dire, d'écrire. 


Cliquez ici pour les dernières nouvelles


ON PEUT L'ENTENDRE ACTUELLEMENT : 


concert35

- en solo a capella : la forme essentielle du chant breton à écouter, qu'elle apporte dans les contextes les plus divers. Elle en a fait aussi la matière de deux spectacles : Les chants du livre bleu, solo acoustique autour des transcriptions de Maurice Duhamel (le livre-disque est paru chez Petit Festival/Son an Ero.) et Maryvonne La Grande, création prévue en mai 2017. 

avec Gilles Le Bigot et Jean-Michel Veillon, sur un répertoire largement de création (textes de Marthe), tantôt en trio et tantôt au sein du projet "Empreintes" de Gilles. (Photo Charles Vassallo)

- en trio avec Annie Ebrel et Nolùen Le Buhé : Teir, un album et un concert (mis en forme avec l'aide de Patrick Ewen et de la compositrice Frédérique Lory) où l'expérimentation polyphonique est mise au service de la forme originelle, les gwerzioù et sonioù solo. Un nouveau spectacle est en chantier en 2017 : Paotred  ou la voix et l’image des hommes dans la chanson traditionnelle. 


DSC 1970

- en fest-noz : en couple, et avec le groupe Loened Fall où elle retrouve son compère Ronan Guéblez. Loened Fall fêtera ses vingt ans le 24 septembre 2016 : c'est le bercail où Marthe revient toujours, après être allée toujours plus loin ; c’est aussi l'expérience grandeur nature de chanter une même musique sur deux décennies, accompagnant la vie du public comme des interprètes. (Photo Véronique Le Goff) 



IMG 1823

- avec Lydia Domancich : en une quinzaine d'années de collaboration (après leur rencontre au sein du projet Sula Bassana du flûtiste jazz Jean-Mathias Petri), chacune s'est mise à tour de rôle au service de l'autre. C'est notamment Lydia qui rend possible la création des chansons françaises et anglophones composées par Marthe. Outre de nombreux concerts "sur mesure" composés selon l'humeur, elles vont prochainement reprendre un projet de Marthe sur les racines orales de la forme chanson. (Les précédentes collaborations incluent les projets de Lydia autour des musiques d'Afrique de l'Ouest, Un chant à soi consacré aux compositrices du XXe siècle, et le spectacle de Marthe La chanteuse, l'infini et la clef à molette.)  (Photo Michel Noën)


DSCF1115b

- en musique classique : invitée occasionnellement comme soliste (petits rôles, récitals), Marthe chante depuis une dizaine d'années au sein de l'ensemble vocal Mélisme(s), dir. Gildas Pungier (collaborations avec l'OSB, l'ensemble Mathéus, etc.)  (Photo Charles Vassallo)


IMG 1841 (2)

- en performance solo : à l'invitation d'un lieu, d'un festival ou d'un particulier, Marthe met sur pied des programmes spécialement pensés pour le contexte et l'endroit : improvisations avec le public, chansons personnelles, traditionnelles et reprises, lectures, mélodie classique, accompagnement sur pianos-jouets, Dulcitone et carillons… Des temps de liberté, de laboratoire et de gourmandise. (Photo Michel Noën)


INVITATIONS ET PROJETS CROISÉS :

 - à l'invitation de l'ensemble Diabolus in Musica (dir. Antoine Guerber) : le concert Depuis sept ans sur les routes (création mai-juin 2014) explore les parentés, parallèles et divergences entre chants populaires bretons et chants de trouvères. 

DSC 0373

- l'Orchestre Symphonique de Bretagne l'a sollicitée en 2012-13 pour Bach en Breizh, concert de Noël avec l'ensemble vocal Mélisme(s), alternant cantates de Bach et Noëls populaires bretons, où elle était narratrice et soliste pour les deux musiques ; un nouveau projet, créé autour du Voyage d'hiver de Schubert en avril 2015, a fait l’objet d’une commande à la compositrice Frédérique Lory (qui avait déjà écrit pour la voix de Marthe dans son oratorio L’inconnu me dévore). (Photo Clotilde Augé)

- Marthe est, en tant que chanteuse bretonne, artiste associée de  l'ensemble vocal Mélisme(s) : suite logique de sa "vie commune" avec l'ensemble, le partage de cette facette-ci devenant une évidence.  

- aux côtés du groupe Vertigo (autour d'Eric Montbel et Bruno Le Tron) :  La diagonale des mers (CD et concert) rencontre explosive d'interprètes et d'histoires à partir du répertoire du groupe (musiques du centre et sud France et compositions). 

- le Bagad Kemper, avec qui la première collaboration remonte à 2000, l'a réinvitée régulièrement depuis (Nuits de la Bretagne, Accroche-Cœurs d’Angers, etc.) ; la création 2016 du Bagad, Melezour, aura pour chanteurs solistes Marthe et Sylvain Girault.  

- chanter des gwerzioù en entier, entrecoupées de leur traduction en français : un pari d'une étonnante efficacité, celui du traducteur André Markowicz avec plusieurs chanteurs dont Marthe. Un album de ce concept, avec également Nolùen Le Buhé et Annie Ebrel, a été produit par le Théâtre de Cornouaille en 2009. 

- Marthe s'associe régulièrement avec joie au Petit Festival de Musiques en Trégor , qu'il s'agisse de créer le Concerto Rustico de Mathieu Bonilla (2014), de chanter dans des cantates baroques authentiques ou parodiques, d'improviser sur des textes Belle Epoque dans une salle de bains de manoir ou de chanter des chansons d'amour sous la pluie dans la forêt…



SPECTACLES PASSES OU EN SOMMEIL : 


bk2r-a24

Bugel Koar, duo avec Philippe Ollivier actuellement entre parenthèses, a été pour Marthe le projet principal du tournant des années 2000. En deux albums et deux créations, Ar Solier et Nebaon!, Marthe et Philippe réfléchissaient à leur mémoire de musiciens bretons, aux passerelles entre bagage traditionnel et individualité de créateur ; après un travail très poussé sur des formes de théâtre musical (en collaboration avec les metteuses en scène Madeleine Louarn et Lydie Callier), ils sont revenus au concert avec une liberté accrue. (Photo Francis Goeller)

Gaby Kerdoncuff (trompette, bombarde), a d'abord invité Marthe dans sa Coopérative (2002), puis lui a demandé d'être la voix de Al Wasan, une rencontre au long cours avec le trio jordanien Nawazen. 

IMG 1359

- dans Solitaire, création 2008 de la chorégraphe contemporaine Christine Rougier (reprise en 2011), Marthe dansait plus encore qu'elle ne chantait : une expérience formidablement enrichissante aux côtés du danseur (lui-même chorégraphe) Matthias Groos. (Photo Cécile Pelletier)


Plus ponctuellement, Marthe a également chanté sur l'album Origines d'Eric Le Lann, swingué sur scène avec le Hot Club du Kreiz Breizh, fait une apparition sur le Monsieur Kerbec de Roland Becker. Avec la chanteuse et instrumentiste Emmanuelle Huteau, elle a monté un programme Purcell émaillé de lectures de la presse londonienne de 1694. Le sonneur Daniel Le Féon l'invite régulièrement dans son Dibadus Consort (après une collaboration plus ancienne dans le projet Skaliero). Marthe a partagé un morceau ou un concert avec Idir, les japonais de Quikion (à Tokyo avec Philippe Ollivier), Dupain (avec Nolùen Le Buhé, aux Trans de Rennes et aux Vieilles Charrues), la chanteuse marocaine Majda Yahyaoui, les Manufactures Verbales, lo Cor de la Plana, Nadja trio , Pienza...


TRAVAIL SCÉNIQUE : 

Marthe a travaillé avec et pour de nombreux metteurs en scène, chorégraphes et "regards extérieurs". Parmi les rencontres les plus marquantes, on peut citer Lydie Callier (avec qui le travail sur Bugel Koar fut une étape décisive), Christine Rougier, Marc François (elle fut une des sorcières de son controversé Macbeth), Madeleine Louarn, Patrick Ewen… 



PEDAGOGIE, INTERVENTIONS : 

Enseignante pour l’instant occasionnelle faute de temps mais passionnée par la question, elle est régulièrement sollicitée pour des stages (technique vocale, chant breton…) et des interventions, où son vécu de cultures musicales et de pratiques scéniques très diverses apporte un éclairage particulier. Elle a ainsi accompagné en 2011, 2012 et 2013 les Rencontres des Côtes d’Armor en partenariat avec l’Aria Corse. Elle intervient aussi comme «regard extérieur» sur les créations d’autres artistes. 



ECRITURE : 

L'écrit fait partie intégrante du travail de Marthe depuis toujours : chansons en breton, français et anglais, textes de spectacles, livrets de disques, articles, commandes d'écriture (comme le circuit de comptines du Château de la Roche-Jagu ou le "parcours campanaire" du Centre-Trégor)… On ne compte plus les amis musiciens qui lui ont demandé un texte pour un CD ou un recueil. 

Dans le livre-disque Les chants du livre bleu, (vient de paraître fin 2015), elle confie ses interrogations et ses découvertes face à un corpus de collectages de la Belle Epoque et à l'étonnant personnage de musicien militant qui l'a rassemblé. 

Dans le blog de ce site, elle développe "tout ce qu'elle a envie de dire, qui n'a pas vraiment sa place dans son travail mais qu'elle ne rougirait pas de lire dans Ouest-France". 

Marthe est aussi au nombre des collaborateurs bénévoles des éditions de Dastum : transcriptions, traductions, analyses. Un livre d'entretiens avec le chanteur Marcel Le Guilloux est également en cours de réalisation. 



FORMATION : 

Née en 1974, élevée dans le Trégor côtier par le plus heureux des hasards, Marthe commencé à chanter dans les festoù-noz et les veillées à l’âge de 17 ans et n’a jamais cessé  depuis. Plusieurs prix de concours (dont le Kan ar Bobl 93) sont venus très tôt l’encourager dans cette voie. Son style et son répertoire se sont forgés au contact des autres chanteurs et à travers l’étude de collectages, tout particulièrement au sein de l’association Dastum

Avant de décider en 97 de donner entière priorité au chant, elle a été animatrice TV en breton (pour France 3 Ouest de 91 à 96), comédienne, et a goûté aussi à  l’écriture, à la traduction et à l’édition (Carnets de collectage de F-M Luzel, avec Françoise Morvan aux PUR, etc.).

La rencontre avec le chant classique (D.E.M. de chant lyrique en 2003 dans la classe d’Agnès Brosset, cours auprès d’Ilham Loulidi et Daniel Delarue), alors que sa carrière d’interprète traditionnelle est déjà bien lancée, s'est vite concrétisée en une discrète mais heureuse double vie : avant de rejoindre Mélisme(s), elle a chanté dans les Chœurs de l’Opéra de Rennes de 99 à 2005. 


Marthe a reçu le Prix Du-Mañ Du-Se de France 3 Ouest du meilleur chanteur / meilleur album de l’année 2001.



DISCOGRAPHIE SELECTIVE :

Gwerzioù et chants de haute-voix (93), F3 Ouest.

Loened Fall, An deizioù zo berr  (98), AN NAER Productions (Prix « Produit en Bretagne » 99 du meilleur disque de musique traditionnelle).

Bugel Koar, Ar Solier, (2000), AN NAER. (fff dans Télérama, quatre étoiles dans Le Monde de la Musique, Grand prix du disque « produit en Bretagne » 2001)

Skaliero, Beg ar Viñs (2001), Keltia.

Bagad Kemper, Azeliz Iza, live (2001), Keltia (fff dans Télérama, prix spécial « Produit en Bretagne » 2001).

Gilles Le Bigot, Empreintes (2002), Keltia. 

Loened Fall, Gouez  (A l’état sauvage) (2003), AN NAER.

Bugel Koar, Nebaon ! (T’inquiète…) (2004), AN NAER. (quatre étoiles dans Le Monde de la Musique, « Bravo ! » de Trad Magazine)

Eric Le Lann, Origines, (2005), Universal (ffff dans Télérama)

La Coopérative (2007), Hirustica.

Loened Fall, Diwar logodenn ’vez ket razh (2008), AN NAER.

Annie Ebrel, Nolùen Le Buhé, Marthe Vassallo, André Markowicz, Gwerzioù (2009), Théâtre de Cornouaille.

Bagad Kemper, Live au Cornouaille (2010), Keltia Musique.

Gilles Le Bigot, Empreintes 2 (2011), Keltia Musique.

Vertigo et Marthe Vassallo, La Diagonale des Mers (2012),  Bemol productions. 

Annie Ebrel, Nolùen Le Buhé, Marthe Vassallo, Teir (2012), coprod. Big Bravo/Loz productions.

Loened Fall, 'Vel ba'r gêr (2014), AN NAER.

Les chants du livre bleu (livre-disque, 2015), Son an Ero. (Coup de cœur Musiques du Monde 2016 de l’Académie Charles Cros)




is ns nsuppsnu© marthe vassallo 2014