The Kerbiquet Wheneverly News

Ruralité (2)

Un soir d’automne, il y a quelques années, je suis allée écouter des copains en concert à Nantes. La soirée finie, chacun se dirigeant vers son véhicule, ce que j’étais trop pressée pour remarquer à l’arrivée nous saute aux yeux: au milieu des voitures de ville toutes propres et lustrées, il y a un tas de boue – la mienne. L’automne a été pluvieux et c’est le moment des ensilages… Toute ma carosserie n’est plus que terre. …

Un petit mot qui réchauffe

J’adore la façon dont, parmi les milliers de mots que nous manipulons du matin au soir, de temps en temps il y en a un qui nous plaît. Tous les autres ne nous paraissent que sens, fonction, et tout d’un coup celui-ci se révèle forme, musique.

En allumant le feu ce matin, le mot chéri qui me dansait dans la tête était «keuneud». Keuneud, c’est tout le petit combustible: petit bois, mais aussi ajonc sec, par exemple.

Ruralité

Dans le droit fil (s’il y en avait un!) de mon courrier du 1er janvier, une petite réflexion socioéconomicoculturoschtroumpf… 


C’est entendu, la musique bretonne est, j’emploie moi-même souvent l’expression, «une musique de paysans». C’est-à-dire que les formes que nous pratiquons en ont été élaborées par et pour un monde modelé par l’agriculture – ses rythmes, ses besoins, sa démographie – et que ceux qui nous les ont transmises étaient bien souvent eux-mêmes des cultivateurs. …

Du temps, de la musique bretonne et de nos vies: divagation fumeuse de Nouvel An

Une année nouvelle commence, sous une pluie battante et avec un bon mal de crâne – deux faits assez peu surprenants si l'on considère que statistiquement le 1er janvier a une nette tendance à tomber en hiver dans notre hémisphère, et que le deuxième passage de Loened Fall, hier à St Thégonnec pour le toujours superbe fest-noz d'Amnesty, s'est terminé vers cinq heures du matin.


C'est donc dolente et comateuse que, blottie au coin du feu comme un chat en grève, je songe… au temps, rien que ça! …

u -is ns nsuppsnu© marthe vassallo 2014