Entendu au bulletin météo du soir sur France Inter…

"Les températures seront bien élevées pour la saison."

Parce que normalement, en automne, elles vous ferment les portes au nez et mangent les coudes sur la table. 


(Cela dit, qu'on soit bien d'accord : loin de moi de fustiger je ne sais quelle baisse de qualité de la langue médiatique. S'il y en a une elle ne date pas d'hier et j'en prends ma part (1) ! En revanche j'adore la poésie involontaire qui s'invite au hasard de nos mots – quand ce n'est pas un pur aveu freudien, comme cet immortel et irréfutable "Il n'y a qu'Euromillions pour gagner autant de millions", que je me plais à imaginer sorti du cerveau d'un publicitaire taraudé par sa conscience…) 


(1) Sauf s'agissant du "c'est DE ça DONT on parle" au lieu de "c'est de ça que" ou "c'est ça dont"… Celle-là fera grincer jusqu'à la tombe mes dents de réactionnaire grammaticale et d'amoureuse, quoiqu'un peu volage, de la logique. 

usu -is ns nsuppsnu© marthe vassallo 2014