Une minute de bonheur

Par ce matin glacé, dans un hôtel de zone industrielle francilienne, la femme de ménage chantait. Pourquoi est-ce si bouleversant quand quelqu’un chante pour lui seul? Peut-être, entre autres, parce c’est souvent aux contextes les moins romantiques, comme le récurage des salles de bains d’un hôtel en plastique, qu’il apporte ainsi en contrebande un peu de beau et de gratuit? Je suis restée longtemps, ravie et un peu coupable, à ma porte entrouverte, et je n’ai pas résisté à sortir l’enregistreur…


(Soit dit en passant, je dormais là parce que j’étais allée écouter le Badume’s Band avec Mahmoud Ahmed au Blanc-Mesnil, festival Africolor. Joie et bonheur. La voix de la femme de ménage était sans doute un message du ciel me confirmant que j’avais bien fait!)


Bref, Joyeux Noël!

u -is ns nsuppsnu© marthe vassallo 2014