*Loened Fall: la menace se précise!

Premiers jours de studio en préparation du mixage du prochain opus des Bébêtes… En attendant le dernier enregistrement (en fest-deiz le 20 janvier au Vieux-Marché), nous venons de passer une journée avec Philippe Ollivier, qui va mixer l’album, à trier parmi les prises déjà réalisées; et j’ai, de mon côté, mis en boîte une petite cerise perso pour le futur gâteau – faisant par la même occasion, sous l’œil paternel de Philippe, mes premiers pas en montage sur ordinateur. D’accord, j’ai sûrement mis trois fois plus de temps que nécessaire à finir l’ouvrage (zut, je me suis trompée de bouton – rah, j’ai oublié de couper – au secours, où est passée ma piste – pourquoi je n’entends plus rien – Philippe, à l’aiiiiiiiiiide!) mais je me sens comme un bébé qui traverse le salon tout seul pour la première fois et jure que le monde n’a qu’à bien se tenir!


La réalisation d’un disque, c’est le temps des choix: chaque option technique, depuis le lieu et la date d’un enregistrement jusqu’à la réverb choisie sur tel instrument, va avoir une incidence sur le discours final et nous contraint à aller au bout de notre réflexion: que voulons-nous et que parvenons-nous à raconter? En l’occurrence, je crois que cet album va parler du fest-noz comme on l’aime, de la façon dont il s’empare de nous, avec nos petites vies et notre temps qui passe, et pour quelques heures fait de nous, danseurs comme musiciens, les princes détenteurs d’une espèce de flamme vitale. (Grmbl, comme il est difficile ne pas devenir grandiloquent sur ce genre de sujet!) C’était ce qui nous a fait choisir de capter des fêtes comme le Festival Fisel à Rostrenen ou le Nouvel An d’Amnesty à St Thégonnec: nous savions bien que le travail y serait plus sportif (un gros plateau, c’est un temps plus court pour les essais de son, donc moins de préparation technique pour l’enregistrement) que lors de festoù-noz plus petits et plus calmes, mais nous voulions essayer d’attraper les ambiances magiques de ces soirées.

Il semble que ça ait plutôt bien marché… A suivre!





usu -is ns nsuppsnu© marthe vassallo 2014