Petite perle de buvette

Brec’h, dimanche dernier; le fest-noz est fini, la sono est en cours de démontage. Outre les organisateurs, Ronan Guéblez et moi, il ne reste plus qu’un essaim de jeunes, sympathiquement pitanchés, en deux groupes agglutinés chacun à un chapiteau de buvette. Comme il se doit, ils font un concours de chansons lestes, et ils ont un répertoire plutôt marrant – du haut de ce comptoir, plusieurs siècles de banquets de noces nous contemplent!


Et ne voilà-t-il pas que l’un d’eux se met à chanter, en imitant l’accent d’un pépé local, une fort mignonne version de “La chèvre au Parlement” (tube des villages de l’Ouest, que ma Môman apprit dans son Poitou natal et que depuis j’ai plus d’une fois entendue à la Bogue d’Or), et que tous ses collègues lui donnent la réponse. C’est au second degré – mais “La chèvre au Parlement” (en l’occurrence, semble-t-il, une “petite vache”) EST une chanson au second degré; c’est l’imitation qui les amuse, mais ils répondent avec une aisance qui prouve que ce n’est pas là juste un petit gag impromptu…


Et je repense à une toute jeune Nolùen Le Buhé qui expliquait dans une interview que petite, bien avant de se mettre à chanter sérieusement, elle s’amusait à imiter l’accent de sa grand-mère et que c’était peut-être de là que lui venaient les couleurs de son chant vannetais…


Crénom, où est l’enregistreur quand on a besoin de lui?  (Dans la voiture. C’est malin.)



usu -is ns nsuppsnu© marthe vassallo 2014