L’ici dans l’ailleurs, l’ailleurs dans l’ici…

En attendant les photos néanderthaliennes que je ne manquerai pas de prendre en Jordanie, je vous redonne le lien du blog du photographe qui nous avait pourtraicturés en décembre dernier. Je viens de m’y promener plus longuement, entre les photos du concert et d’autres séries, et mazette, c’est vraiment beau. Pour nous, c’est “ailleurs”, Los Angeles et Amman; pour lui c’est “ici”, et ses meilleures photos nous incluent dans cette familiarité – ça fonctionne.


Et tant que j’y suis, comme il n’y a pas que les voyages dans la vie, que diriez-vous d’aller faire un tour dans la galerie de Objectif Image Trégor? Bon, autant que je tombe le masque tout de suite, mon témoignage serait irrecevable en justice: dans les rangs des photographes du club, vous reconnaîtrez mon-Pôpa-à-moi. Mais il se trouve que, avec toute l’objectivité humainement possible en pareil cas, je trouve fort belles certaines photos de mon Pôpa. Et que maintenant que j’y pense, cette façon qu’elles ont de chercher le beau et l’immense dans ce qui nous entoure, “ce que nous avons sous la main” comme il le dit lui-même, bref, de révéler l’ailleurs dans l’ici, n’est peut-être pas étrangère à ma propre démarche de chercher le monde dans les vibrations de mon petit gosier?



u -is ns nsuppsnu© marthe vassallo 2014