*Hibernation active

C’est bien beau, les annélides et les joueuses d’épinette à barbe, mais tu as bien un métier, non?


L’agenda vous l’aura appris, les six premières semaines de cette année auront été exceptionnellement sédentaires: après dix-huit mois d’un enchaînement ininterrompu de chantiers et de déplacements, j’étais à la maison pour des semaines entières. Une véritable cure de désintoxication, non pour mon foie – les choses que je fais supposent de toute façon une hygiène de vie à vous dégoûter un journaliste rock – mais pour mon cerveau qui a peiné un bon moment à comprendre qu’on était de retour au pays où l’on fait les courses et le ménage et où il n’y a pas toujours un travail urgent à finir toutes affaires cessantes. Il avait d’autant plus de mal, le pauvre chéri, qu’on n’était pas en vacances pour autant. Pas du tout… Il y avait, et il y a toujours: 


  1. -le livre-disque «Les chants du livre bleu», album solo a cappella à partir des transcriptions de Maurice Duhamel, en pleine préparation, et qui engendre toutes sortes de recherches aussi chronophages que passionnantes!


  1. -l’enregistrement du nouvel album de l’ensemble vocal Mélisme(s), lui aussi dans les tuyaux…


  1. -toujours avec Mélisme(s), le démarrage d’un travail à la prison des femmes de Rennes: répétitions et technique vocale, en vue d’un concert commun à l’ensemble et à la chorale des détenues,


  1. -la Nuit de la Bretagne, en janvier au Zénith de Nantes et en avril à ceux de Lille et de Caen: dans cette grande et très collective soirée, je chantais une chanson a cappella avant de rejoindre, avec toujours autant de plaisir, le Bagad Kemper.


  1. -Loened Fall qui mijote à petit feu un album pour 2014, eeeeeeh oui!


  1. -remettre en route Chansonologie, avec Lydia Domancich, pour le mois de mars: à Pabu en avant-première «aménagée» (9 mars) et à Morlaix pour la version complète (le 18).


Et pendant ce temps, l’association Mod All organisait son fest-deiz de soutien le 20 janvier (et ma cuisine se changeait en usine à gâteaux!), avant de s’atteler aux préparatifs du stage 2013 de la Chapelle-Neuve, additionné des festivités de son quart de siècle: le tout du 1er au 4 mai prochains! 


… et tant qu’à faire, pour le plaisir et pour l’anniversaire d’un ami, je compilais quelques extraits d’Alphonse Allais et l’Orpheline du Tyrol de Rossini. Et si vous vous posez la question: oui, quand Rossini fait chanter une orpheline du Tyrol, ça donne exactement le résultat qu’on imagine… Il faut bien ça au milieu d’un mois de janvier désintoxicateur! 

usu -is ns nsuppsnu© marthe vassallo 2014