Carte postale

Ce n’est pas parce qu’on a un travail fou qu’on ne peut pas se choisir un beau bureau… Exemple ci-dessus: Beg Leger, par une doulce soirée de may, se prête à merveille à des révisions de lieder de Clara Schumann…

Amis citadins, j’ai respiré pour vous! (N’est-ce pas que cette photo est réminiscente des pires posters de supermarché des années 80? Eh bien pourtant c’était exactement comme ça tout-à-l’heure!) Et rassurez-vous, j’expie dès demain matin: deux fois quatre heures de TGV pour aller prendre mon cours de chant. Mais franchement: ça les vaut. Et pour le cours de chant là-bas, et pour la salle de répétition ici…


Ces lieder sont au programme du concert “Musiques et parole de femmes” avec Lydia Domancich à Milly (89) le samedi 19 mai. Si c’est votre région, bienvenue! Par contre, si vous êtes en Bretagne, allez donc faire un tour pour moi aux Rencontres Internationales de la Clarinette Populaire à Glomel (22), du 17 au 20 mai. Le plus beau festival du monde, n’ayons pas peur des mots, et que je pleure des larmes de sang de rater cette année – même si, bon, à la place, je serai en Jordanie la semaine et dans le Chablisien le week-end, occupée à chanter des choses magnifiques: on ne peut pas dire que mon sort soit vraiment cruel…

u -is ns nsuppsnu© marthe vassallo 2014