Saines lectures (2)

Et puisque je vous envoie (cf courrier précédent) sur la boutique en ligne de Dastum, c’est le moment de rappeler qu’on peut toujours y acheter l’ouvrage, paru en 2005 dans la même collection, d’un autre éminent Trégorrois: Ifig Troadeg, chanteur et collecteur, qui nous offre dans ses «Carnets de Route» une très importante moisson de chansons collectées à partir de 1978, assortie de deux CDs, d’un entretien, d’une présentation des chanteurs pleine de vie…


Les collectages d’Ifig (plus de 150 bandes ou cassettes, c’est énorme!) constituent une bonne partie de la magnétothèque Trégor de Dastum (le travail de Bernard Lasbleiz formant une bonne partie du reste!); pour ma part, moi qui n’ai quasiment pas fait de collectage (1), je pense que deux sur trois, ou trois sur quatre, des mélodies «à écouter» que je chante en sont issues.


Les «Carnets de route» sont un véritable tour du Trégor, tantôt frappant, tantôt émouvant, tantôt fascinant, avec des bijoux et des blagues, des lieux, des gens, des imaginaires, de la mémoire, de la créativité… Une lecture à conseiller, bien au-delà du territoire, à tous ceux qui se passionnent pour l’oralité en général; et en tant que portrait d’un pays, à ceux qui aiment les portraits réussis autant qu’aux amoureux du pays en question.


Bref, sans plus attendre, cliquez ici pour vous le procurer!



Et si le Trégor vous tient à cœur, cet ouvrage s’inscrit dans tout un programme d’éditions écrites et sonores de Dastum Bro-Dreger: CDs thématiques (l’encyclopédie sonore du Trégor-Goëlo), livres, recueils… Une collection qui commence à avoir fière allure, à retrouver dans la boutique Dastum!




(1) Il ne nuit pas de le rappeler ici, car on a parfois tendance à assimiler automatiquement les chanteurs traditionnels à des collecteurs. C’est, en ce qui me concerne, me prêter un mérite qui ne me revient pas.

Un vrai travail de collectage est un engagement important de temps et d’énergie, que pour des raisons stupides de disponibilité et de géographie je n’ai jamais vraiment pris. N’ayant pas vécu ma vie de chanteuse dans une caverne j’ai évidemment rencontré des gens, discuté, posé des questions, enregistré même parfois deux ou trois choses; et, chanteuse, je vis parmi les autres chanteurs! (En chant à danser, notamment, le répertoire circule aujourd’hui beaucoup entre chanteurs, via les festoù-noz, les ateliers, et les changements de partenaire dans cette forme en duo.) Mais cela n’a rien à voir avec l’investissement dans le collectage d’un Ifig, d’un Bernard, d’un Daniel Giraudon ou d’un Yann-Fañch Kemener (dont les propres «Carnets de Route», hélas épuisés, sont un autre trésor). Mon travail à moi est seulement celui d’une interprète, et n’existerait pas sans ceux qui, de François-Marie Luzel aux collecteurs de Dastum aujourd’hui, ont recueilli et publié ces répertoires. Je me borne à tâcher de vous faire connaître les chansons, en les chantant et en contribuant de temps en temps à l’édition de collectages; ce n’est, j’espère, pas rien; mais ce n’est certainement pas tout!

   



usu -is ns nsuppsnu© marthe vassallo 2014