Là-haut dans un p’tit bois y a-t-une épine noire…

Joyeux printemps à tous!


(Et une petite pensée anticipée pour toutes ces prunelles qui feront, cet automne, plisser les yeux des téméraires et des pieds-tendres, de toute l’âcre acidité cachée sous leur peau lisse et leur bleu de myrtille!)

usu -is ns nsuppsnu© marthe vassallo 2014