Interlude, les yeux qui brillent

Une belle journée qui commence: comme je suis au nombre des fans de Manu Larcenet (depuis son magnifique “Lazarr”, Dargaud) je vais régulièrement faire un tour sur son blog. Et aujourd’hui il y donne l’adresse du site de Carlos Nine. J’avoue tout cru: je ne connaissais pas Carlos Nine. Il y a quelque chose de scandaleux au fait qu’il soit possible de si longtemps passer à côté d’un dessin aussi… aussi…


Je vous laisse, je file à la librairie…

u -is ns nsuppsnu© marthe vassallo 2014