Gwerzioù, coda

Au Théâtre de Cornouaille le mois dernier, il y avait aussi l’équipe de An Tour Tan qui nous happa après agapes (à dire sans liaison), bref qui nous réquisitionna à la sortie du dîner, Annie Ebrel, Nolùen Le Buhé, André Markowicz et moi, pour une interview à bâtons (très) rompus à propos du cycle de concerts “Gwerzioù”. Si la chose – aussi décousue qu’une interview impromptue à l’heure du digestif peut l’être – vous intéresse, c’est ici!


usu -is ns nsuppsnu© marthe vassallo 2014