Hiver 2021-22


L’année 2021, contre vents et marées, aura finalement apporté à Marthe de grandes joies et des chantiers passionnants. Comme tant d’autres artistes, elle a dû faire preuve tantôt d’opiniâtreté, tantôt de souplesse… et surtout d’une grande capacité de redémarrage au quart de tour ! Au programme pour 2022 : la poursuite des créations récentes et de belles invitations sur de nouveaux terrains. 



LES CRÉATIONS DES SIX DERNIERS MOIS : 


Les fantômes sont des choses qui arrivent, le nouveau solo raconté et chanté, a vu le jour en juillet-août. Nouvelle collaboration avec Hervé Lelardoux, cette exploration des histoires vécues de fantômes par le côté sensible, de la Bretagne d’Anatole Le Braz au Vietnam contemporain en passant par Internet et le XIVe siècle, est pensée non seulement pour s’adapter aux lieux les plus divers, mais pour véritablement dialoguer avec eux. Né pour le hors-salle et notamment les lieux de patrimoine, il est aussi tout à fait à sa place dans un petit théâtre. (Le teaser sur Youtube.) 

(Diffusion : Sophie Glarner, Big Bravo Spectacles, 02.96.70.86.99 / 06.75.25.08.91 contact@bigbravospectacles.com)


Notre-Dame des Flammes de Thierry Machuel, avec l’ensemble Diabolus in Musica et Bruno Hellstroffer, a été créé en public et en direct sur France Musique le 25 juin 2021 : une commande de l’ensemble pour ses trente ans, où les poèmes de Louise Labé, chantés par Marthe, répondent aux profondeurs de la Messe Notre-Dame de Guillaume de Machaut, joyau emblématique de la musique médiévale et du travail de Diabolus. A réécouter sur le site de France Musique


Finisterres Celtiques, création de l’Orchestre National de Bretagne pour les 50 ans du Festival Interceltique de Lorient, réunissait six compositeurs des pays dits celtiques et un grand nombre de solistes. Marthe y chantait en anglais pour les œuvres de Karl Jenkins et de Paul-Leonard Morgan, et en breton et français pour cette nouvelle collaboration avec Frédérique Lory. Un très fort moment de retrouvailles avec le public et la musique en grand angle. (Sur Facebook : la captation du Celtic Concerto de Paul-Leonard Morgan, et le clip d'extraits du concert entier.)


– Le mois de décembre a été consacré à la création et la tournée en Belgique de Yule, le projet de Didier Laloy et Pascal Chardome. Ces deux figures de la scène musicale belge rêvaient depuis longtemps de se frotter aux musiques dites celtiques ; avec Marthe, l’écossaise Joanne McIver, la galicienne Uxía et l’irlandais Liam Ó Maonlaí, rejoints par le violoniste Damien Chierici, ils ont mis sur pied un spectacle chaleureux et intense. La vive sympathie qui s’est nouée dans l’équipe permettait une telle liberté que l’ordre des morceaux n’est jamais fixé, chaque chanteur décidant sur l’instant de sa prochaine chanson ! Résultat, un concert qui n’est jamais deux fois le même – ce qui est heureux car, en raison des restrictions de jauge en Belgique, les artistes avaient accepté, pour certaines dates, un marathon de deux concerts afin de permettre aux salles d’honorer leurs réservations. 

(Contact : Emmanuelle Greindl / + 32 (0) 476 28 39 84 / e.greindl@gmail.com


Marthe a aussi, cet été, fait la connaissance des jeunes professionnels de l’Orchestre de Chambre de l’Île de Groix, soutenus par l’ONB, pour deux concerts sous la direction d’Ariane Mathiakh, où Frédérique Lory et Didier Squiban voisinaient avec Mendelssohn.  


 


LES NOUVEAUTÉS À VENIR : 


– Entre Marthe et Nolùen Le Buhé, ce sont trente ans d’amitié, de collaboration et d’échanges à cœur ouvert sur le chant traditionnel. En 2022 et 2023, elles se retrouvent dans deux nouveaux projets : 

  •  A vor da vor, bugale : la déclinaison jeune public du concept A vor da vor, un récital de chant traditionnel a capella, modulable, au fil duquel les deux chanteuses donnent, avec humour et précision, toutes les clefs du genre au spectateur néophyte. Les enfants y découvriront le monde rural d’autrefois, le bouillonnement de l’oralité, le chant à danser, les formes à répondre, l’univers du conte merveilleux… A découvrir dans les prochaines semaines lors des Zef et Mer 2022

(Contact : Sophie Glarner Big Bravo Spectacles, 02.96.70.86.99 / 06.75.25.08.91 contact@bigbravospectacles.com)


  •  L’Orchestre National de Bretagne a passé commande à la compositrice québécoise Katia Makdissi-Warren, qui a souhaité mettre en écho, dans une œuvre symphonique, le chant de gorge Inuit de Nina Segalowitz et Lydia Etok avec le kan ha diskan et autres chants à répondre de Marthe et Nolùen. Un concert qui s’inscrira dans le cadre du « Projet Ponant », cap au long cours de l’ONB. La création est prévue pour 2023, les chanteuses et la compositrice devraient se rencontrer au Canada une première fois cette année, et un projet pédagogique sur deux ans avec des écoles primaires de Saint-Malo et de Gaspé a déjà démarré. 


– En juillet 2020, lors du festival Aérolithes au Logelloù, Marthe avait présenté son premier solo pour chant et logiciel Logelloop, Our Bedtime Near : une composition de 30mn sur les adieux à l’enfance, mêlant un poème de Lewis Carroll à un corpus de chants et de contes bretons. Pour une captation prévue au Logelloù ce printemps, elle va remettre sur le métier cet ouvrage – resté en suspens pour raisons pratiques, mais qui la travaille depuis, et pourrait bien finir par devenir un concert d’une heure. 



Marthe aura également, cette année, le plaisir de retrouver le Petit Festival /Son ar Mein, pour deux projets où le chant breton s’alliera à la musique ancienne et à l'histoire :

  • Il y a exactement 500 ans, la ville de Morlaix était pillée et brûlée par l’armée d’Henry VIII. Pour la grande Histoire, à peine un petit dégât collatéral ; pour les morlaisiens, une catastrophe absolue et une ville portuaire à reconstruire malgré le traumatisme. A l’invitation de la Maison dite de La Duchesse Anne, Marthe rejoint les multi-instrumentistes Emmanuelle Huteau et Olivier Depoix pour une plongée dans l’histoire concrète et la mémoire cachée des maisons et des musiques. Création à Morlaix au printemps / été 2022. 


  • En 1644, en pleine révolution anglaise, l’épouse de Charles Ier s’enfuit vers sa France natale : échappant aux canons et à la tempête, le navire d’Henriette-Marie, fille d’Henry IV, finit échoué sur la côte léonarde. Fascinés par cet épisode romanesque qui voit la reine mélomane recueillie dans une chaumière, la claveciniste Ayumi Nakagawa, le serpentiste Patrick Wibart et la chanteuse et flûtiste Sarah Lefeuvre invitent Marthe pour une évocation en musique des évènements et de leur monde. Création au Petit Festival en juillet 2022. 



LES TRAVAUX DE LONGUE DATE QUI SE POURSUIVENT :


 En 2021, Marthe a aussi, entre autres : 

– continué à tourner le solo hors-salle Maryvonne La Grande (qu’elle souhaite continuer à faire vivre parallèlement aux Fantômes) ; 

–  renoué cet automne avec les danseurs et le groupe Loened Fall pour quelques festoù-noz mémorables ;

– retrouvé Gilles Le Bigot et Jean-Michel Veillon ;  

– rejoint les rangs du chœur de chambre Mélisme(s) pour quelques concerts ;

– accompagné le travail de jeunes musiciens : 

  • deux créations pour le dispositif « New Leurenn » du FIL : celle d'Eben et celle de Piala Louis,
  • la chanteuse Elsa Corre, dans le cadre d’un compagnonnage FAMDT autour du chant traditionnel breton, 
  • plusieurs « grands élèves » du Pont Supérieur à Rennes et de l’Ecole de Musique du Trégor ; 

– participé aux rencontres professionnelles du festival Eurofonik au Nouveau Pavillon à Bouguenais, et (par vidéo) au colloque du festival No Border à Brest. 

… toutes activités qui devraient se poursuivre en 2022 ! 







 

tau u isis uxisnt l reusu -is ns nsuppsnu© marthe vassallo 2014